BIOCHAPERONE® COMBINAISONS PRANDIALES POUR LE DT1

RENDRE POSSIBLES DES TRAITEMENTS MULTI-HORMONES 2-EN-1 POUR AMELIORER LES RESULTATS SUR LE LONG TERME POUR LE DIABETE DE TYPE 1

Bien que l’insuline soit un traitement vital pour les personnes avec un diabète de type 1, même les patients les mieux contrôlés présentent des variations importantes de leur glycémie et il est fréquent qu’ils n’atteignent pas les objectifs fixés avec leur médecin. Ceci peut résulter en une augmentation du risque de complications sévères sur le long terme, telles que les maladies cardiovasculaires, la rétinopathie, l’insuffisance rénale ou la neuropathie.

En fait, chez les personnes sans diabète, l’insuline est sécrétée de manière synchrone et agit en synergie avec d’autres hormones, comme l’amyline et le GLP-1, pour contrôler la glycémie. Dans le diabète de type 1, une fois la maladie établie, ni l’insuline ni l’amyline ne sont secrétées et la sécrétion de GLP-1 est déficiente (cf. ci-dessous). Il est donc possible que l’utilisation d’insuline seule ne permette pas d’adresser l’ensemble des déficiences métaboliques liées au diabète.

1 Source: Adocia, adapté d’après Toff-Neilsen et al, J. Clin Endocrinol Metab 2001;86:3717-3723; Cummings DE et al, Diabetes 2001;50:1714-1719; Aronoff SL et al, Diabetes Spectrum 2004; 17(3): 183-190

 

Le pramlintide (Symlin®, AstraZeneca), un analogue à action rapide de l’amyline, ainsi que l’exenatide (Byetta®, AstraZeneca), un agoniste à action rapide du récepteur au GLP-1, ont été approuvés pour le traitement des diabètes de type 1 et 2, respectivement. Lors d’essais cliniques, il a été démontré que ces molécules, en complément à une insulinothérapie, amélioraient l’HbA1c et réduisaient la consommation d’insuline prandiale, la prise de poids et les effets secondaires, 1 , 2.

Cependant, l’insulinothérapie dans le cadre d’un diabète de type 1 exige une forte implication du patient, notamment car elle nécessite des injections quotidiennes multiples (jusqu’à 4 ou plus) et un contrôle fréquent de la glycémie. Ainsi, l’ajout d’un nouveau traitement (qui pourrait nécessiter jusqu’à 3 injections quotidiennes supplémentaires dans le cas du pramlintide ou de l’exenatide) peut présenter de réelles difficultés. Afin de maintenir l’engagement des patients sur le long terme, les nouvelles options de traitement devraient donc éviter d’augmenter la contrainte du traitement, tout en restant financièrement abordables.

BC COMBINAISONS PRANDIALES POUR LE DT1 : BC LISPRO PRAMLINTIDE & BC LISPRO EXENATIDE

etudiantAdocia a pour objectif d’apporter un bénéfice médical significatif aux personnes vivant avec un diabète de type 1 en restaurant les effets synergiques de l’insuline et d’autres hormones métaboliques.

En utilisant BioChaperone® pour combiner des agents complémentaires à l’insuline lispro, Adocia développe donc des combinaisons thérapeutiques 2-en-1, faciles d’utilisation :

  • BioChaperone Lispro Pramlintide
  • BioChaperone Lispro Exenatide

Notre stratégie de formulation BioChaperone, basée sur des résultats cliniques en conditions réelles montrant un bénéfice médical clair lorsque les hormones sont administrées séparément, pourrait permettre de réduire le temps de développement. Les projets BioChaperone pourraient également soutenir une stratégie de tarification compétitive, en tirant profit de protéines déjà approuvées et dans le domaine public (ou sur le point de le devenir).

Le programme BioChaperone Combinaisons Prandiales, annoncé le 5 Janvier 2017, est actuellement en développement préclinique. Sur la base d’une expertise établie dans le développement de formulations innovantes avec notre technologie BioChaperone, Adocia a pour objectif de tester un de ces candidats dans une étude clinique dès le 4ème trimestre 2017.

1. Karl D, et al. Diabetes Technol Ther 2007; 9(2):191-199.
2. Raman VS, et al. Diabetes Care 2010 Jun; 33(6): 1294-1296.

TOP